Charte éthique de l’association

Description

  • « La FELINN » désigne l’association loi 1901 à but non-lucratif éponyme, dont l’acronyme signifie « Force d’Émancipation Locale pour l’Indépendance et la Neutralité du Net », et dont l’objet et l’organisation sont régis par des statuts consultables en suivant ce lien.
  • « Les utilisateur·rice·s » désigne l’ensemble des personnes physiques qui accèdent aux services hébergés par la FELINN accessibles publiquement.
  • « Les membres » désigne les personnes physiques ou morales adhérentes, contre cotisation, à l’association FELINN, et ayant de ce fait accès en plus à des services non accessibles publiquement.
  • « Les membres administrateur·trice·s » désignent des membres avec des accès privilégiés à certains services afin d’en administrer le contenu et ainsi participer à la construction technique de la FELINN.
  • « Les membres du conseil » désigne les membres du conseil collégial gouvernant l’association dont la liste est disponible ici.

Les modalités de fonctionnement économique sont décrites sur la page de fonctionnement.

Intérêts

L’association la FELINN a pour objet de participer à l’émancipation et à la réappropriation des technologies numériques. Cet objet est décliné en quatre buts principaux :

Participer à la décentralisation et à la réappropriation des services et des données du net

De la centralisation des données et des services sur Internet émerge une concentration du pouvoir liée à la technologie numérique. Ce monopole des communications est laissé aux mains de quelques très gros acteurs privés et publiques qui profitent de ce contrôle pour imposer leurs normes et leur vison du monde. La concentration du pouvoir est dangereuse et néfaste pour toustes. Dans un souci de limiter les rapports de domination qui en découlent, la FELINN souhaite participer activement à la décentralisation d’Internet en proposant des alternatives plus désirables. La réalisation de ces alternatives nécessite une réappropriation de la technologie numérique à travers une réflexion partagée ; l’étude, la compréhension et le développement des logiciels libres, le partage des connaissances et des savoir-faire afin de permettre l’émancipation et l’autonomie des utilisateur·trice·s.

Défendre les libertés sur internet, sa neutralité et la vie privée de ses utilisateur·trice·s

La surveillance à des fins commerciales via la collecte, la revente et l’exploitation des données personnelles vise à prédire et modifier les comportements humains dans le but de générer des revenus. Ce capitalisme de surveillance est basé sur l’usage dévoyé des données personnelles en abusant du consentement des utilisateur·trice·s. La surveillance, le filtrage et la censure à des fins politiques relèvent de dérives autoritaires qui sont un danger pour les libertés fondamentales. C’est pourquoi nous faisons la promotion des outils et savoir-faire de sousveillance. Nous défendons aussi l’anonymat sur Internet ainsi que l’indépendance de ce réseau.

Promouvoir et favoriser la diffusion des logiciels libres

La confiance que l’on accorde à un logiciel dépend de la connaissance de son fonctionnement, et donc en premier lieu de l’accès à son code source. En aucun cas nous ne pouvons faire pleinement confiance aux logiciels privateurs dont le code est propriétaire. Nous privilégions la propriété collective et le contrôle démocratiques de l’information. C’est pourquoi la FELINN utilise des logiciels libres, et ainsi donc open-source, qui sont construits et audités par les communautés et accessibles aux utilisateur·trice·s sans contraintes superflues. Les contributions de la FELINN sont publiées sous licences libre et accessibles publiquement.

Participer à une éducation populaire au numérique

Le degré de technicité nécessaire à la réapropriation des technologies numériques est considérable ; il est primordial de les rendre accessibles au plus grand nombre. C’est pourquoi nous nous organisons sur les bases de l’autonomie, de la solidarité, du partage des ressources et des connaissances.

Enfin, nous défendons une vision collective des données personnelles, car ce sont le plus souvent des données relationnelles : “Il n’y a rien de plus collectif que les données personnelles.” (Antonio Casilli)

En complément

L’interconnexion à l’échelle mondial rend la notion de localité désuète dans l’espace numérique. Nous lui préférons une définition qui correspond à la proximité sociale des utilisateur·trice·s avec les membres du conseil afin d’établir un réseau de confiance basé sur l’inter-connaissance réelle. Ce réseau est construit comme un graphe social à partir des membres du conseil. Dans un premier temps les comptes membres sont ouverts par cooptation pour une distance égale à 1. Dans un second temps cette distance pourra être étendue.

En filigrane des valeurs présentées plus haut, nous souhaitons promouvoir un usage raisonné de la technologie numérique dans une perspective écologique et soutenable, en repensant notre rapport à la technologie dans une forme de sobriété opposée à la surconsommation, tant matérielle que logicielle.

  • Quant au matériel, nous privilégions la récupération et la réparation.
  • Quant au logiciel, nous privilégions les pratiques UNIX en opposition aux obésiciels tant que cela ne compromet pas l’utilisabilité par toustes.
  • Quant au stockage, nous privilégions la minimisation des données, qu’elles soient personnelles ou non.

Contrat social de la FELINN envers ses utilisateur·trice·s

En tant qu’hébergeur alternatif indépendant, la FELINN adhère sans retenue à la charte CHATONS. Pour résumer, nous nous engageons à :

  • assurer la pérennité des informations en utilisant des formats libres ;
  • décentraliser les services en multipliant les solutions logicielles accessibles et fiables reposant sur des logiciels libres ;
  • permettre à toustes de ne pas subir le joug de clauses abusives qui enferment les données dans des systèmes irrespectueux de la vie privée ;
  • informer les utilisateur·trice·s sur tous les risques qui menacent nos libertés et leur permettre de s’en prémunir.

Surveillance

En complément de la charte CHATONS, nous nous engageons à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger les utilisateur·trice·s de nos services contre la surveillance. Les moyens mis en œuvre sont décrits plus précisément sur notre page de confidentialité.

La FELINN s’engage à ne pratiquer aucune censure a priori des contenus, aucune surveillance des actions des utilisateur·trice·s, et à ne répondre à aucune demande administrative ni d’une quelconque autorité sans une requête légale présentée en bonne et dûe forme. En retour, les utilisateur·trice·s s’engagent, dans la production ou l’hébergement de leurs contenus publiques, à respecter les cadres prévus par la loi.

Communication

Nous nous engageons à être transparents sur le fonctionnement technique et politique des services que nous proposons, à faire notre maximum pour transmettre nos connaissances techniques, à remettre en question nos savoirs, et ce dans une optique de réciprocité dans l’échange des savoirs. En d’autres termes : nous nous engageons à décrire les moyens mis en œuvre pour la sécurité des systèmes utilisés, à documenter le fonctionnement des systèmes, à expliciter le fonctionnement de la prise de décision, à promouvoir l’implication des membres, et à communiquer de manière claire sur les évolutions techniques, politiques et économiques.

Technique

Nous ne sommes que de modestes bénévoles. Nous faisons de notre mieux pour fournir aux utilisateur·trice·s des services protecteurs et de qualité, nous ne nous engageons pas à réparer des services au milieu de la nuit ou à répondre aux demandes en 24h.

Conditions générales d’utilisation

Nous distinguons trois types de services, qui obéissent à différentes obligations. La liste des services est consultable sur cette page. Cependant, quel que soit le service qu’iels utilisent, les utilisateur·trice·s s’engagent à ne pas chercher à nuire à l’intégrité physique et numérique des ressources fournies par la FELINN.

1. Services accessibles publiquement (dits ouverts)

Les services ouverts ne requièrent pas de conditions particulières d’utilisation.

2. Services accessibles aux membres (dits internes)

Les services internes doivent être utilisés en faisant preuve de politesse dans les échanges écrits et/ou verbaux et de respect de la vie privée d’autrui. La tenue de propos racistes, discriminatoires à l’égard d’une communauté, d’un genre, d’une sexualité, de conditions physiques ou mentales, ou d’une minorité est interdite. Les comportements seront sanctionnés par un avertissement, le deuxième valant exclusion.

Pour ne pas concentrer le pouvoir entre les mains des administrateur·trice·s, chaque nouvelle règle de fonctionnement applicable aux services internes doit être annoncée, discutée, adoptée et publiée (de préférence au consensus) sur le forum de l’association, dans la limite du cadre fixé par la présente charte.

3. Services accessibles sur demande (dits privés)

Les services accessibles sur demande peuvent être ouverts par les membres du conseil sur demande motivée (mail de motivation a minima). Ces services ne peuvent pas être ouverts dans un contrat de base pour diverses raisons (stockage, équilibre utilité/coût d’administration).

Les membres du conseil se réservent le droit de choisir les projets ayant accès aux services sur demande, sur la base des critères politique, technique et des intérêts personnels de celui qui pose la demande. En cas de refus, une réponse argumentée sera envoyée, et pourra être publiée après anonymisation sur le forum hébergé par l’association en cas de besoin.